• - Journée de la femme, droits de la femme

    Journée de la femme, droits de  la femme 

    Bonne fête les filles!! Alors les filles, vos droits on en parle? Commençons par le commencement. Oui tout commence à l'école, dès la maternelle puis au collège et chez nos jeunes filles devenues adultes.Les stéréotypes  sexistes existent  déja dans les manuels scolaires où on montre la maman faisant toutes les taches ménagères, la grande soeur qui repasse le linge pendant que le papa et les frères jouent ou regardent la télévision   .

    Malheureusement  dans les familles on apprend au garçon à être le chef de famille. Alors ce dernier exerce une forme de domination sur les soeurs et a une vision péjorative des filles en général. A l'école, dans les rangs, dans la cour, les garçons poussent les filles, les doublent. Elles se laissent bousculer en souriant.  Le rôle des enseignants est de donner la parole d'abord à ces filles silencieuses, de veiller à ce qu'elles puissent s'exprimer librement .

            Hommage à la femme algérienne et à toutes les femmes.

                                                                                                 Mme Ait-Abdesselam


  • Commentaires

    1
    Pestis
    Mercredi 23 Avril 2014 à 05:11

    Alumni, vos propos même transpirent le sexisme : "reconnaître aux hommes certaines qualités: charismatique, pragmatique, courageux"... vous dénoncez un tort qui est le votre et collez des étiquettes aux genres alors qu'il faut au contraire avoir l'intelligence de concevoir que SI, les femmes peuvent-être charismatiques, pragmatiques et courageuses (pour n'en citer que quelques unes (car l'histoire de l'humanité est jalonnée de femmes courageuses, vaillantes, intelligentes) : Lalla Fatma N'Soumer, Marie Curie, Simone Veil, Jeanne d'Arc, Rosa Parks... et qu'aussi, il y a des hommes émotifs (surtout lorsqu'il s'agit de colère, ça vous va comme stéréotype ça ?) ou versatiles ( " L'infidélité, propre de l'homme" ça pourrait être un adage, non ?) Ces stéréotypes sont perpétués parce qu'il y a des gens comme vous, hommes ou femmes, qui tiennent encore aujourd'hui un langage machiste ou refusent la confrontation et se complaisent dans ce pseudo-confort, en s'écrasant, pour certaines, en s'imposant, à tort, pour d'autres.  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :